[Pour comprendre de fond en comble cet article, vous devriez avoir lu sa première partie]

La personnalité

Moins de 10% des finalistes et vainqueurs de célèbres émissions dites de télé-crochets comme THE VOICE, AMERICAN IDOL ou STAR ACADEMY ont produit un premier album qui a marché. Fini les chanteurs à la voix bien mielleuse, gentils aux dents bien propres qui ont souffert dans l’enfance et qui pleurent sur scène….maintenant le public juge un artiste d’abord sur ce qu’il voit et espère déceler le fameux plus qui le différencie des autres. Mais ici il est plus question de la personnalité de l’artiste. La barrière entre vie professionnelle et vie privée d’un musicien étant presque inexistante, les gens ont besoin de s’avoir s’ils pourraient « marcher » avec ce genre de personne avant de continuer à consommer.

Jovi est sans aucun doute l’un des meilleurs rappeurs de l’histoire du Cameroun, mais est surtout connu pour un égo surdimensionné et une agressivité verbale forte. Cette ambivalence a divisé sa Fan Base et a contribué à le mettre en marge du Game, pareil pour Maalhox Le Vibeur.  C’est tout le contraire d’une Charlotte Dipanda dont on a encore vu la maturité dans la façon de gérer le récent bad buzz dont elle était victime.

Dans les interviews et sur les réseaux sociaux, les artistes véhiculent des valeurs, s’expriment sur des questions d’ordre général et font montre d’un certain niveau de culture et d’intelligence. Toutes ces données sont analysées afin de donner une valeur à chaque artiste et de les classifier ; dans quel but ? Décider si on va soutenir l’artiste ou pas. Et ça se travaille : apparitions dans les soirées caritatives, engagements politiques, dons aux associations, matchs de gala, participations à d’autres événements culturels, remercier Dieu dans toutes les circonstances, avoir un langage bien correct etc…..Rien n’est laissé au hasard pour se faire passer pour une bonne personne.

Les histoires d’amour et les collaborations

Le public adore les histoires de flirts, de relations de couple ou les mariages dans la vie des célébrités. Qu’on trouve un artiste talentueux ou pas, on sera toujours intéressé de connaître les potins au sujet de ses histoires de cœur, dans la mesure où c’est bien médiatisé. Jay-Z a selon les experts réussi le plus gros coup de sa carrière d’entrepreneur en épousant Beyoncé, véritable légende vivante de la Pop. Il a de ce fait attiré les regards du public de son épouse sur ses œuvres, grossissant de ce fait les ventes. C’est également le cas pour French Montana (rappeur très moyen du Bronx) dont sa relation très médiatisée avec Khloé Kardashian. Au Cameroun Jovi et Céline Fotso n’ont jamais officialisé leur relation, mais c’est un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre, sans pourtant desservir les protagonistes. C’est exactement comme les featurins. Caramel de Stanley Enow, une chanson très médiocre au niveau des paroles, du rythme et des mélodies, n’aurait pas fait plus de 200.000 vues en seulement une semaine sans la présence de la superstar nigériane Davido.

 

Conclusion :

Il y’a trois façons de réussir dans le showbiz : soit en ayant du talent, soit avec le talent des autres, soit les 2. Michael Jackson était auteur-compositeur-interprète et même chorégraphe, Rihanna ne sait qu’être interprète (avec un niveau très moyen d’ailleurs) et enfin Beyoncé est une très bonne interprète ainsi qu’une performeuse exceptionnelle connue aussi bien pour avoir plagié plusieurs œuvres de nombreux artistes que pour avoir été créditée pour des chansons auxquelles elle n’avait pas participé. Bien entendu, la réussite est une combinaison de nombreux autres paramètres (environnement artistique propice, une industrie professionnelle, de bons agents, la chance etc…..). Mais tout ceci n’est que possible qu’avec du financement ; si on n’a pas de talent, il faut bien avoir de l’argent pour louer celui des autres. Si on est talentueux il faut être dans un label prêt à mettre le paquet pour se payer les meilleurs producteurs ou les meilleures collaborations et doper ainsi ses chances d’avoir les meilleures places dans les classements. C’est pour cette raison que beaucoup de journalistes pensent que les majors contribuent à détériorer la qualité de la musique populaire moderne.

FIN

KAMER URBAIN | le Reflet de la Culture Urbaine du Cameroun

Commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *