Muet depuis plusieurs mois, le public a encore pu écouter le timbre vocal de Mister Franko qui revient avec un freestyle intitulé remontada. Expression connue dans le football, Franko a transposé le Game en un sport ludique et apprécié de tous. Était-il mené au point de vouloir se venger ? c’est la question que nous nous posons rien qu’en se limitant au titre. En tout cas voyons voir s’il est vraiment le meneur.

Une vraie Remontada ?

Quand j’écoute cette œuvre, je comprends pourquoi Kadji a dit qu’il a fallu du temps. Ce son est véritable un orgasme auditif pour les kiffeurs de bon rap. Tout comme moi, je suis sûr que plusieurs ne cessent de passer ce son en boucle depuis sa sortie. Franko semble avoir tiré au point de toucher en pleine lucarne la cible comme le but d’Omam Biyick face à l’Argentine en Coupe du Monde 1990. Ça tire à balle réelle hein. Et je me demande vraiment qui est ce qu’il clashe dans ses mesures. Assez de punchlines dans ce freestyle laisse croire que le disque d’or s’attaque à quelqu’un en particulier. Aux nouveaux tenants du titre ? Possible. En tout cas le message est clair, il est de retour. Avec un nouveau souffle certainement, pour égailler ses fans qu’il a laisé depuis son fameux concept un freestyle tous les vendredis.

Le freestyle en lui-même

A l’écoute, il est très beau et millimétré comme d’habitude. C’est quand-même Franko. Mais pour un disque d’or j’espérais mieux. A ce niveau, il n’est pas différent de Sojip qui balance sur un beat tout son savoir-faire et son savoir être. Pour ma part c’est du déjà-vu et le revoir sur Franko le gars bourré de talent est non pas une déception mais une insatisfaction. Il n’y a aucune démarcation entre lui disque d’or et un artiste en herbe qui pour se faire connaitre est obligé de balancer autant de punch. Je trouve en fait qu’il s’est fondu dans la masse plus que ce qu’il en faut. Bien qu’il révèle assez de choses (comme le cas des blogueurs suceurs par exemple) vraies en mon sens, Franko semble une fois de plus avoir rabaissé son talent en faisant comme tout le monde.  J’aurai du mal à écouter cette chanson en l’étiquetant à Franko car, je le connais plus talentueux et audacieux que ça mais bon concédons lui le fait.

Pour sortir

En mon sens Franko a bien pris du recul et a su observer les vagues migratoires dans les différents secteurs de la culture urbaine camerounaise. Des producteurs, aux blogueurs passant par les fans, tout était taillé et respecté dans sa grille d’observation. Rien à lui reprocher à ce niveau. Mais bon étant donné qu’aucune œuvre n’est parfaite, le mec n’a pas tenu compte de sa côte de popularité pour produire quelque chose de différent mais s’est plutôt fondu dans la masse. Comme je le disais, aucune œuvre n’est parfaite. Bon vent à lui pour la suite.

KAMER URBAIN | le Reflet de la Culture Urbaine du Cameroun

Commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.