Révélation ou talent, appelez-le comme vous voulez, quant à moi, je prends mon pied à chaque fois que j’écoute sa musique, et c’est toujours jouissif de vous la partager, et oui ça fait toujours du bien d’en parler, même si ça reste subjectif, libre à vous de vous faire votre propre avis, mais comme on le dit souvent hein « quand c’est bon c’est bon ». Mon analyse est portée cette fois sur le titre « Jolie Jolie » de THE VALUE, dont la vidéo officielle est disponible sur YouTube depuis peu. Bon on ne va pas trop parler de la qualité du vidéogramme, vu que déjà elle ne me fume pas, simplement parce qu’elle a été réalisée avec peu de moyen et faite par NIC PRO, un jeune avec aucune expérience véritable et pas référencé, si ce n’est qu’il est le réalisateur des vidéos « Kit le Rap » de THE MAX.

Audible, fun et digeste, voilà pour moi les caractéristiques que je recherche actuellement lorsque j’écoute un upcoming. VALUE remplit ces critères avec aisance, il est n’est pas loin de Mr Leo ou encore de Locko, il est sûrement l’avenir des plus belles voix de la musique urbaine camerounaise.

Bien chantée et amenée professionnellement, « Jolie Jolie » est une bonne dose pour les exigeants d’une musique de qualité. Le beat offre une force à cette chanson, bien qu’étant afro, elle permet d’avoir une harmonisation et de la douceur le tout sur un rythme dansant. Ainsi donc le son peut être écouté à tout moment et en toute circonstance sauf  bien sûr au deuil lol.

À THE VALUE, l’on pourrait tout de même lui reprocher qu’il ne se différentie pas de la grande majorité, il essaye d’utiliser la formule magique des chanteurs à la une actuellement. Il ne se démarque donc pas de manière forte sur le plan de l’originalité car tout comme les autres, il se caractérise par la belle voix, la thématique restant la femme et l’amour, sujets utilisés comme outil principal dans le marketing musical.

Écouter « Jolie jolie » de THE VALUE m’a fait me rappeler de mon adolescence, mes « 12-16 ans », je ne sais pas pour vous mais à cet âge-là, parler à une fille était pour moi un parcourt de combattant, mince !!!!! un gros film, il me fallait des jours de concentration et aussi que tous les éléments me soient favorables, car la simple tâche sur ma tenue de classe pouvait me faire fuir un rendez-vous. Non pas parce que j’étais timide mais parce que je n’avais pas encore une totale foi en moi, sûrement parce que ma testostérone n’était pas encore à point. C’est le cas ici, THE VALUE nous parle de ce gars-là qui apprécie sans pouvoir s’affirmer, frustré par la beauté de la go mais aussi de son statut social largement au-dessus du sien, comme si l’amour entend ça dion !!!! mon ami va « coller la petite ».

Bon, comme je l’ai dit d’entré de jeu à vous de voir, car ceci est un avis, bien que me basant sur des principes objectifs, écoutez le dites-moi s’il est bon, si comme moi vous pensez qu’il a de l’avenir, et comme moi à côté de Magasco, Locko, Dynastie et même Mr Léo vous voyez bientôt THE VALUE.

KAMER URBAIN | le Reflet de la Culture Urbaine du Cameroun

 

Commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *