De nos jours, beaucoup de femmes ont recours à la pratique du décapage communément appelé « Djansang ». La dépigmentation,  véritable phénomène sociétal qui gangrène les sociétés africaines, est un véritable fléau de Santé publique. Il y’a des cas où on peut faire recours à la dépigmentation pour lutter contre des pathologies dermiques telles que le Vitiligo. Mais ici, le cas qui nous intéresse c’est la Dépigmentation artificielle de la peau.

Pour commencer, c’est quoi la dépigmentation volontaire ou le décapage de la peau ?

La dépigmentation volontaire de la peau est l’ensemble des procédés  utilisés pour obtenir un éclaircissement de la peau, pour des raisons esthétiques. Elle consiste également à appliquer de façon répétée et sur une durée prolongée, des produits dits éclaircissants. La plupart des gens qui utilisent des produits décapants le font juste pour le « paraître », la plupart des femmes le font pour plaire aux hommes, pour chercher le mariage, comme on le dit couramment elles le font pour passer sur le marché, pour avoir le teint commercial. Si dans la plupart des pays, les femmes sont largement plus concernées par le phénomène que les hommes, ce n’est pas le cas en République démocratique du Congo et au Congo-Brazzaville où il y a comme une égalité, voire une compétition entre les deux sexes dans le recours à ce phénomène.

Cette pratique a des noms qui varient selon les pays : on l’appelle ainsi « Khessal » au Sénégal, « Bojou » au Bénin, « Tchatcho » au Mali, « Akonti » au Togo, « Dorot » au Niger, « Kobwakana » dans les deux Congo ou encore « Kopakola » au Gabon et « Djansang » au Cameroun.

De quoi est composé ses produits cosmétiques éclaircissants ?

La plupart des produits cosmétiques éclaircissants que les adeptes du Djansang (Décapage) utilisent contiennent de la cortisone, de l’hydroquinone (substance chimique très utilisée dans le milieu industriel. L’hydroquinone sert ainsi à développer des pellicules photo et entre également dans la composition de nombreuses peintures, vernis et produits cosmétiques. L’hydroquinone limitant la production de mélanine par l’organisme, elle est aussi utilisée pour blanchir la peau) dosée à plus de 2%. L’hydroquinone, à forte concentration et usage régulier, est cancérigène et dégrade la peau.

La plupart des gens qui ont recours au décapage artificiel se ravitaillent soit chez les coiffeuses du quartiers (qui brandissent des plaques sur lesquelles il est marqué : Composez vos laits de toilette ici) ou alors chez les vendeurs à la sauvette ou dans les parfumeries qui pilulent les villes. La plupart de ses produits en vente sont illicites et extrêmement dangereux pour la santé. Ainsi, quelques marques de ces produits dangereux sont connus officiellement comme illicites et nuisibles pour la santé de ses utilisateurs.

Les Marques de ses produits cosmétiques illicites et dangereux sont :

  • AMI WHITE (Gel éclaircissant)
  • ADVANCED COMPLEX FADE GEL (Gel d’éclaircissement cutané)
  • BIO CLAIRE (Crème corporelle éclaircissante sans hydroquinone
    Activateur Bio-Végétal Naturel)
  • CARO LIGHT (Crème de beauté éclaircissante)
  • CLAIRE LADY (Lotion éclaircissante)
  • DAWMY (Crème éclaircissante)
  • EVA CLAIRENCE (Sérum éclaircissant)
  • EXTRA CLAIR (Lait éclaircissant à l’hydroquinone et aux plantes naturelles)
  • FAIR & WHITE (Crème éclaircissante)
  • MAXI WHITE 51 (Gel crème éclaircissant)
  • MOVATE CREAM (Crème éclaircissante pour le corps)
  • RAPID CLAIR (Super éclaircissant)
  • SKIN LIGHT (Lotion éclaircissante à la vitamine E et au carotène)
  • BIO CLAIRE (Huile corporelle sans hydroquinone)
  • BODY CLEAR (Lait corporel éclaircissant)
  • CLEAR ESSENCE (Sérum éclaircissant pour le contour des yeux)
  • SIVOCLAIR (Lait éclaircissant à l’extrait de carotte – Pour un teint clair et éclatant)
  • SKIN LIGHT (Lait super éclaircissant et traitant au beurre de cacao et à la vitamine E)
  • Etc

Désormais vous connaissez au moins quelques unes de ses marques qui pourraient pourrir votre santé cutanée.

 

Ce que vous évitez en gardant votre peau intacte et loin des produits cosmétiques éclaircissants

Ces produits peuvent provoquer des cicatrices, des vergetures, des pathologies graves (diabète, hypertension, cancer cutané ou complications systémiques), des désordres rénaux, un développement de la pilosité et provoquer de la barbe et une perturbation de l’odeur corporelle.

Maladies de peau (complications les plus fréquentes) [risques de cancers de la peau]

La dépigmentation artificielle entraîne d’énormes risques de cancers de la peau. Plusieurs études ont démontré que les produits chimiques utilisés en composition des produits dépigmentants sont nocifs et cancérigènes. Chez les peaux noires, 38% des cancers de la peau ont été favorisés par la dépigmentation artificielle. Cette dernière ayant occasionnée une destruction des défenses immunitaires expose doublement la peau aux attaques climatiques et au développement des cellules cancéreuses. D’après l’Association internationale d’information sur la dépigmentation artificielle (AIIDA), sept types de carcinomes épidermoïdes ont déjà été identifiées comme résultant de la dépigmentation artificielle par utilisation de l’hydroquinone et des corticoïdes. Il peut aussi avoir :

  • apparition ou aggravation d’infections de la peau (gale, mycoses, infections bactériennes…)  pouvant être très sévères
  • apparition ou aggravation d’une acné parfois très sévère
  • vergetures larges, très inesthétiques et irréversibles
  • amincissement de la peau à l’origine de problèmes de cicatrisation
  • troubles de la pigmentation parfois définitifs (apparition de « tâches » claires ou foncées )
  • Les risques de plaies et dermatoses

Les maladies de la peau les plus fréquents qu’on pourrait associer à la dépigmentation artificielle sont la gale, l’apparition de dermatoses, les boutons, les dermatophyties, les pyodermites superficielles, le pityriasis versicolore…Ces plaies apparaissent lorsque la peau est saturée de la dépigmentation. Ce sont les signes primaires des risques de cancer chez les personnes dépigmentées et environ 40% d’entre elles en sont atteintes. Les risques de plaies sont de plus en plus élevés avec l’utilisation de l’hydroquinone.

  • Apparition des vergetures

La dépigmentation artificielle est une des causes de l’apparition des vergetures chez les femmes. Ces vergetures, sont envahissantes et très inesthétiques du fait de leur taille et de leur couleur ; et elles sont souvent placées à des endroits improbables, sont larges, atrophiques, érythémateuses, hypochromes et/ou hyper pigmentées. L’apparition de ces vergetures s’explique par le fait que les contenants chimiques froissent la peau en la dépigmentant et augmentent ainsi les endroits à risques de vergetures.

  • Le vieillissement cutané accéléré

La dépigmentation artificielle assèche la peau, elle la rend fine et déshydratée ce qui entraine un vieillissement cutané très accélérée. De plus, la dépigmentation laisse des brulures cutanées sur le visage, les jambes et même au niveau des bras car les produits sont incompatibles avec le soleil. Ceci se manifeste par une peau morte et fatiguée qui vieillit plus vite que la normale.

Autres maladies

  • Risque accru d’hypertension artérielle, de diabète, de complications rénales et neurologiques
  • Les mauvaises odeurs corporelles
  • La pue des pieds
  • La coloration des ongles (ils noircissent)
  • Les irritations des yeux
  • L’hyperpilosité
  • Des tâches d’acné accentuées

Risques toxiques

Chez la femme enceinte ou allaitante pour l’enfant

Pour ceux et celles qui veulent arrêter le Djansang (Décapage) et revenir à leur teint normal, il ne se fait pas trop tard

Revenir de la dépigmentation :

Les personnes déjà dépigmentées  doivent comprendre qu’il est possible de revenir à la couleur d’origine. Certes il n’est pas facile de faire ce choix vu les témoignages qui entourent ce retour au naturel, mais  sachez que pour revenir à sa couleur d’origine vous pourrez opter pour les produits naturels ou soit consulter un dermatologue pour des soins réparateurs de la peau. Voici pour vous quelques produits naturels qui pourraient vous aider dans la phase de réadaptation.

  • Le beurre de Karité : il réhydratera les cellules de la peau tout en assurant une transition sobre.
  • Le beurre de cacao : il donnera de l’élasticité et enveloppera la peau d’une couche protectrice pour un retour normal à la peau d’origine
  • Les huiles végétales d’amande douce, de carotte, de baobab et d’olive
  • Le gel d’Aloe Vera

Se dépigmenter la peau artificiellement vous expose à des maladies cutanées qui très loin de vous embellir, ne feront que vous nuire physiquement, mentalement mais aussi médicalement. Ne présentant aucun avantage, la dépigmentation ne fait que ronger ses adeptes et les enturbanner dans un cercle nocif où peaux pourries et plaies se côtoient. Dites « non » à la dépigmentation, ne nourrissez pas le complexe de la peau blanche car la peau noire peut être éclatante et magnifique si vous lui donnez des soins adaptés.

KAMER URBAIN | le Reflet de la Culture Urbaine du Cameroun

Commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.