Le groupe de rap guinéen Gnamakalah redonne vie à Molière mais de la plus belle des manières. Dans ce deuxième single qui porte le nom de l’icône de la langue française, le trio Hady, Thirdy et Tikei pointent du doigt les « grosmologues », ces personnes qui emploient des expressions classiques ou qui dénaturent l’articulation de certains mots.

Loin de se moquer de la mauvaise prononciation, Gnamakalah nous fait sourire sur de la trap musique et fustige à partir de l’humour, le faible niveau de formation du système éducatif guinéen. Pour les poulains du label Rnb Boss Musik, il n’y a pas de honte à s’exprimer en français du moment où l’on se fait comprendre et que la volonté de partager ses idées dans une langue étrangère, est une passion.  

Après le grand succès « On dort pas dans taco », numéro 1 du hit national et celui de certains médias musicaux internationaux tels que Trace Urban, le trio revient  pour traumatiser positivement, les amoureux de la langue française.

Perçu comme la véritable relève du rap guinéen, Gnamakalah n’a pas tardé à gagner le cœur du public et enchaîne déjà de grandes scènes.

KAMER URBAIN | le Reflet de la Culture Urbaine du Cameroun

Commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.