Depuis son entrée dans le Game, le jeune Mc a été aperçu à maintes reprises aux côtés de son confrère Franko. Suivant ses pas comme un bon disciple, il était difficile pour lui d’être identifié de manière singulière sans faire un parallèle avec Franko tellement les textes et la vibe nous plongeaient très vite sur le personnage Franko. A force de forger il a fini par trouver son couloir et une identité qui lui est propre. Aujourd’hui encore, il le démontre suffisamment avec son titre Balengiaga Music qui est le reflet de son devenir, de sa véritable identité assumée et un gros coup de gueule aux Mc’s haineux et aigris.

Se hissant depuis peu comme l’un des jeunes les plus prolifiques de la musique urbaine actuelle, Mink’s frappe encore plus fort qu’avant en affirmant par ses textes accrocheurs qu’il est toujours là malgré sa pause à Meno, il n’a pas perdu de vue l’objectif qui est de faire les tubes et enjailler les mélomanes. Fidèle à lui-même et à sa plume, le gars nous met d’accord avec une réunion de près de dix punchlines toutes aussi ordonnées les unes que les autres et ayant pour but de  rendre sa personne grandiloquente. Chose qui lui réussit bien dans ce contexte.

Voyageant çà et là sur certaines notions, il ne manque de signifier sur quelques vers qu’il a briss, qu’il sort de loin et que sa quête effréné l’a positionné jusqu’aux confins du monde. Il le démontre amplement dans ce freestyle. Un culte propre à sa personne pour mettre les pendules à l’heure et donner une leçon à ses confrères passifs et procrastinateurs mais qui prient tous les jours que la célébrité toque à leur porte.

Dans tous les cas, ce freestyle est à consommer sans modération.

KAMER URBAIN | le Reflet de la Culture Urbaine du Cameroun

Commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.