Très peu connu dans la société, mais jouant un rôle primordial dans la carrière d’un artiste, le manager d’artiste est le sujet de notre chronique de ce jour. Qui est donc le manager d’artiste ? Quel est son rôle et quelles sont ses limites ?

Contextualisation et Définition

D’après L’article L 7121-9 du code du travail français, les professions d’impresario et de manager (ou toute autre dénomination) sont assimilées à la profession d’agent artistique. L’agent artistique intervient dans plusieurs domaines tels que la musique, le cinéma, le théâtre et la mode (mannequinat), les artistes en général. L’agent artistique est le mandataire légal des artistes qu’il représente ; il gère leur carrière, négocie leurs contrats et peut les conseiller dans leurs différents choix professionnels.

Le Manager dans le domaine musical plus précisément, est un intermédiaire professionnel entre les artistes et les différents acteurs de l’industrie musicale (labels, éditeurs, producteurs, tourneurs, salles de concerts, organisateurs de spectacles en tous genres, programmateurs…).

Son rôle dans la carrière de l’artiste

  •  Il assiste l’artiste dans la définition des objectifs à atteindre et le développement d’une stratégie de carrière ;
  •  Il gère l’agenda et les relations de presse de l’artiste ;
  •  Il lui facilite ses contacts professionnels ;
  •  Il examine toutes propositions qui sont faites à l’artiste ;
  •  Il l’assiste dans la négociation de ses contrats dont il examine le contenu, vérifie leur légalité, leur suivi et leur bonne exécution auprès des employeurs ;
  •  Il se donne souvent la mission de veiller au bien être de son artiste en tournée et en studio ;
  •  Il conseille l’artiste pour sa promotion et le développement de toutes ses activités artistiques, la production de ses albums, la distribution, la diffusion, l’édition de ses œuvres musicales, la publicité, le marketing et la promotion de son image ainsi que ses prestations scéniques ;
  •  Il doit souvent de nos jours s’impliquer financièrement dans le démarrage des projets; et se retrouver de fait (Co) producteur et/ou (Co) éditeur de l’artiste avec lequel il travaille.

Le manager doit donc être polyvalent, il doit avoir un bon sens de l’organisation, du marketing, de la communication digitale et du droit, il doit jouir de maintes qualités, d’une large expérience, et d’un niveau culturel élevé (dans divers domaines et notamment dans ceux artistiques, musicaux, de commercialisation, de gestion, voir même financiers et juridiques…). Le sens du contact et des relations humaines est un élément déterminant. La capacité à développer un réseau et à s’y implanter, le sens de la négociation, de l’écoute sont autant de qualités qui détermineront la longévité d’une carrière de manager.

Par conséquent, le choix du manager est un des plus importants choix faits par l’artiste et il influe positivement ou négativement sur son parcours artistique, vu l’importance du rôle qu’il joue surtout quant au planning à long terme de l’avenir de l’artiste, puisque le manager est capable de propulser l’artiste vers la célébrité aussi rapidement qu’il est capable de le conduire à l’échec.  Il est le 1er confident, ami et conseiller de son artiste, mais aussi son souffre-douleur et son thérapeute. Il est même dans une certaine mesure son tuteur, il est à peu près tout pour lui. Ce métier ne peut être effectué que par une personne en qui l’artiste a entièrement confiance et vice versa. Ainsi le manager est souvent issu de l’entourage, voire de la famille de l’artiste.

Or malheureusement on ne s’improvise pas manager, donc une personne de l’entourage est peut être une personne de confiance, mais pas forcément une personne qualifiée en tant que manager !

Le plus souvent, quand l’artiste et le manager se rencontrent d’une manière ou d’une autre le courant passe ou pas. C’est vraiment une question de feeling comme quand on choisit la personne avec laquelle on va partager sa vie. Ensuite quand l’alchimie et la complicité opèrent entre l’artiste et son manager chacun se complète : dans le terme “show biz” il y a show (c’est ce que gère l’artiste) et il y a biz comme Business (c’est la partie gérée du manager).

Les limites du manager

Le manager ne peut en aucun cas être producteur de vidéoclips, ou d’EPK, ou de toute autre séquence animée d’images. Il ne lui est toutefois pas interdit d’être réalisateur d’une œuvre audiovisuelle, auteur d’un scénario, etc..

Toutefois, il existe un contrat écrit, établi à titre gratuit entre l’agent et l’artiste appelé « Mandat entre manager et artiste » devant comporter les mentions suivantes :

  • La ou les missions confiées et les modalités pour rendre compte de leur exécution périodique ;
  • Leurs conditions de rémunération ;
  • Le terme du mandat ou les autres modalités par lesquelles il prend fin.

Ce contrat fixe les conditions dans lesquelles un manager peut être mandaté pour représenter l’artiste principal et gérer divers aspects de sa carrière.  Le contrat impose au manager des règles de transparence vis-à-vis de l’artiste et fixe la rémunération du manager. Plus généralement, il définit les obligations de chaque partie et les règles d’utilisation des paiements perçus par le manager au nom de l’artiste.

La rémunération de base du manager est de 10% sur l’ensemble des recettes brutes de l’Artiste, ces 10% pouvant être directement versés par l’employeur de l’artiste, ou par l’artiste lui-même ; ce qui peut se compter en millions, pour certains.

Le mandat peut toutefois prévoir une rémunération supplémentaire de 5% au cas où le manager participe au développement de la carrière de l’artiste, ce qui doit être expressément stipulé dans ledit mandat. Toutefois, cette rémunération supplémentaire ne peut être mise qu’à la charge de l’Artiste. Ces 5% peuvent toutefois être réglés par l’employeur de l’artiste au manager « pour ordre et pour compte de l’artiste ».

L’artiste confie au manager la gestion de ses activités professionnelles et la défense de ses intérêts professionnels. En conséquence, le manager a pour mission de représenter l’artiste pour toute action, décision et négociation relative à la carrière professionnelle de l’artiste.

Le manager s’engage à effectuer, pour le compte de l’artiste, les prestations suivantes :

  •  Rechercher des engagements, notamment pour des spectacles, des phonogrammes ou des vidéogrammes, des émissions de radio et de télévision. Quand l’artiste a une activité de compositeur, le manager démarche les entreprises ou autres organismes susceptibles d’exploiter les compositions de l’artiste ;
  •  Examiner toutes propositions d’ordre professionnel faites à l’artiste, l’assister et le représenter dans toutes négociations, veiller à ce que les contrats conclus par l’Artiste ne portent pas atteinte à ses intérêts essentiels et prévoient à son bénéfice une rémunération raisonnable et conforme aux usages ;
  •  Veiller à la bonne exécution des contrats conclus par l’artiste ;
  •  Fournir à l’Artiste toutes informations juridiques dont il aurait besoin ;
  •  Encaisser les sommes dues à l’Artiste au titre de ses activités professionnelles, et lui reverser ces sommes dans les plus brefs délais après déduction de la commission ;
  •  Tenir une comptabilité précise de tous les paiements et mouvements de fonds relatifs à l’activité professionnelle de l’Artiste et lui en rendre compte à tout moment à la demande de l’artiste.

Aucune décision ne sera prise par le manager sans l’accord préalable de l’artiste.

En cas de désaccord entre l’artiste et le manager, la décision finale est prise par l’artiste.

 

Comme exemples de manager au Cameroun nous pouvons citer : Gervais Vianey Ngongang Manager de Locko, Pearl LOUMA manager de Daphné, Achille DJOUMESSI (Ach’4 life) manager de Mink’s, Davy LESSOUGA Manager de Franko, etc…

Au terme de cet article, vous convenez avec nous, que le métier de manager d’artiste est nécessaire voir primordial dans la carrière d’un artiste bien comme certains artistes n’ont pas recourt au manager d’artiste. Nous espérons qu’au fil des années, ce métier sera apprécié à sa juste valeur au Cameroun.

KAMER URBAIN | le Reflet de la Culture Urbaine du Cameroun

Commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *