Nos artistes ont un potentiel énorme, car comme s’en sortir dans ce pays est déjà un talent, c’est ainsi que être artiste dans ce pays est un miracle.

Oui VALSERO l’a dit ce pays tue les jeunes, et moi je vous dis ce pays asphyxie l’artiste musicien.

C’est quel pays ça, où il n’y a pas de salle de spectacle ?

C’est quel pays ça, où il n’y a que les snacks qui accueillent les artistes?

C’est quel pays ça, où les maigres grands concerts sont pour les artistes étrangers (où nos stars sont en 1ere partie)?

C’est quel pays ça, où les sponsors ne gère que 5 personnes ? C’est seulement le sang qui est utilisé comme encre sur leurs documents?

C’est quel pays ça, où le moyen le plus efficace d’être écouté c’est de payer pour être piraté?

C’est quel pays ça, où pour les droits d’auteur, le ministre de la culture donne l’agrément à un groupe et le premier ministre à un autre? Jusqu’aujourd’hui, on ne sait réellement comme ça fonctionne là-bas.

Être artiste au Cameroun, c’est multiplier ses problèmes par deux:

Tout d’abord les difficultés du jeune camerounais, Dieu seul sait tous ce qu’on a comme problème pour se nourrir, se vêtir, se soigner, s’éduquer.

Ensuite les combats liés au monde musical et à la créativité artitique, vas savoir pourquoi s’appelle showbiz (l’un des secteurs d’activité les plus complexe que connaît cette terre).

Mais ici les artistes n’ont pas de producteurs, les artistes n’ont pas de droit d’auteur. Ainsi donc En plus de gérer les problèmes que l’on a tous, c’est encore à lui d’écrire, c’est à de chanter, c’est à lui de manager, de communiquer, de distribuer, de chercher les spectacles et après pour toucher 75fcfa comme droit d’auteur (Le Bantou Possi a eu cette somme droit d’auteur à l’époque où ils étaient à la tête des chartes).

Alors dites-moi Comment dans ces conditions-là, voulez-vous que nos artistes soient autant compétitifs avec l’extérieur? Acceptez qu’ils soient des héros et si le système et nous même leur donnons plus de force, le Cameroun enregistrerait des artistes musiciens qui font la fierté de l’Afrique autant que Manu Dibango ou Richard Bona.

Alors dites-moi comment au su de tout ça, l’on peut tirer sur les artistes camerounais ? Ne font-ils pas des miracles vu les conditions, l’environnement et les moyens à leurs disposition ? Le artistes Camerounais ne sont-ils pas les artistes africains ?

KAMER URBAIN | le Reflet de la Culture Urbaine du Cameroun

Commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.