C’est une avancée extraordinaire et une chance pour tous les camerounais. C’est surtout une réponse concrète aux préoccupations et frustrations des anglophones. En effet, « La République du Cameroun adopte l’anglais et le français comme langues officielles d’égale valeur », stipule ladite loi en son article 1er alinéa 3. Cela va permettre progressivement et sûrement à tous les camerounais, de devenir plus facilement billingues. Ce qui est une excellente chose pour leur avenir notamment leur ouverture au monde, et celui du pays en particulier pour une meilleure cohésion.
Arriver dans une administration et être moqué car on ne parle pas anglais ou français est traumatisant. Cette loi est donc fondamentale en ce sens qu’en plus de promouvoir le bilinguisme, pour son application elle a permis le recrutement de plus de 500 interprètes et traducteurs par le gouvernement, qui seront déployés dans toutes les administrations qui nécessitent leur présence.
Du point de vue pratique, c’est une loi qui consacre l’égalité, parce que mieux qu’avant, un usager peut se faire servir dans la langue de son choix, par l’administration.

Il y aura donc plus de rigueur dans l’améliorer de la promotion du bilinguisme dans les institutions publiques, le secteur privé et la société civile du pays.
Par ailleurs, l’article 17 de la loi prévoit que les articles de presse, et tout autre document de communication institutionnelle, doivent être produits et rendus possibles dans les deux langues officielles.

Commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.