Bon me demandez pas comment j’ai fait pour le connaitre, c’est logique on m’a présenté ses travaux. C’est que je suis un détecteur de talent, j’ai toujours eu la chance d’écouter avant la majorité mais pour ça il faut une certaine activité autour de l’artiste, ce qui n’est pas le cas avec Julian Bahell. Ses vidéos ont à peine 1000 vues sur YouTube, bien que résident en France un des pays où il suffit de rien pour faire le buzz, terre où même les no-name ont des millions de vues. Sachant cela j’ai déduis qu’en réalité le mec chante que pour lui sa famille et ses voisins, je ne mets pas amis parce qu’avec les amis ça devrait être bien plus que ça surtout qu’il est « binguiste ».

Une autre question m’est venu c’est sûr que c’est parce qu’on ne le trouve pas bon, c’est option n’est pas envisageable car avant de juger il faut écouter. Donc Julian Bahell manque juste de communication. En l’écoutant donc j’ai été surpris par sa facilité à se diversifier, il part d’un Slow jam « Comme C Beau » à un Up tempo « Le Buzz » avec aisance. En regardant ses photos j’ai constaté que le mec avait l’allure de mannequin et sa mini-biographie m’a permis de mieux cerner l’artiste.

Julian entre dans le milieu artistique à l’âge de 13 ans, par le théâtre ensuite la danse hip-hop et traditionnelle africaine. En 2009, il a intégré la troupe polyvalente RUE 1113 en tant que comédien-chorégraphe, ce qui lui permet de jouer dans son premier musical « Rendez-vous Avec Les Morts ». Après il a été acteur dans un long métrage tirés du même spectacle. En 2011 Julian Bahell s’installe à Paris, et intègre le Studio International Vanina Mareschal, où il suivra une formation pluridisciplinaire et sortira diplômé, chante dans des chœurs, et participe à quelques longs métrages. En 2015 il crée sa propre compagnie et production Bahell Entertainment’s avec laquelle il lancera «les reines de paris » écrit, mis en scène, produit par lui-même et le spectacle est nommé aux petits molières 2017. Il sort « Extase » son tout premier single, en tant que chanteur en 2016 et travaille en parallèle sur son EP « Morceaux Choisis » à paraitre bientôt.

Suivez via @JULIANBAHELL

www.julianbahell.com

KAMER URBAIN | le Reflet de la Culture Urbaine du Cameroun

Commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *