Les États Unis d’Amérique ont Beyonce, le Nigeria Tiwa vavage, le Cameroun lui il a ASHLEY STÉPHANIE.

Oui c’est l’introduction idéal, pour vous parler de ASHLEY STÉPHANIE, cette artiste qui a une vision internationale de la musique, avec elle on peut se permettre de dire oui le Cameroun peut compter parmi ses enfants, une artiste à l’image de rêve et pouvant concurrencer le reste du monde.


Évoluant sous le label Diamond and Pearls Empire, ASHLEY STÉPHANIE est partagée entre le Nigeria, le Cameroun et l’occident. Mais aussi entre la musique et le cinéma.

Après « Ijo alert » en feat avec la star nigériane SELEBOBO sorti en 2017, ASHLEY STÉPHANIE nous a livré 13 octobre dernier « Tomber » sur une beat de E-KELLY, le clip qu’en a lui a été réalisé par SESAN, un des meilleurs en Afrique. D’ailleurs le clip est beau, et l’on récent le fort investissement derrière, il est très loin de ce qui se fait ici. Seul bémol, la star nous offre un trop plein d’images sensuelles où elle est presque nue.

Contrairement au précèdent projet, avec cette nouvelle livraison AHSLEY marque bien son envie d’être diffusée au Cameroun, et être consommer par ses compatriotes. Elle a appliqué la formule des artistes du Nord-ouest et sud-ouest Cameroun, faire de l’afrobeat en gardant la coloration anglophone avec un texte contenant beaucoup de français. Ce qui lui permet d’être écouté partout au pays mais aussi à la fois dans les pays anglophones et francophone.

Le message est donc facilement perceptible, le titre « Tomber » est un chant d’amour à son homme. Elle le veut à vie et espère qu’il sera toujours à ses côtés, bref qu’il ne la laisse pas tomber.

En seulement 72 heures de sa mise en ligne sur YouTube la vidéo « Tomber » enregistre plus de 50 000 vues, ce qui est plutôt un bon signe pour ASHLEY STEPHANIE, elle qui autre fois était critiqué pour son talent, aujourd’hui elle est fortement apprécié et reconnu comme étant valeur sûr de la musique Camerounaise et même africaine.

KAMER URBAIN | le Reflet de la Culture Urbaine du Cameroun

Commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.