Depuis quelques temps déjà, le monde de la musique a accueilli à bras ouverts le jeune groupe B BRAIN’S qui comme les autres, venait aussi apporter une pierre à l’édifice. Apres plusieurs sorties et une collaboration avec Mink’s, le groupe revient avec un nouveau bijou intitulé c’est le faux.  Un concept accrocheur mais à tête chercheuse.

Il faut bien tendre son oreille du début à la fin pour voir où est ce que les gars tirent le son qui selon eux n’est pas faux.  Sur une sonorité qui met bien, ils veulent bien impacter leur génération avec ce nouveau produit.

DU BEAT AU LYRIC

Le début de la chanson nous met direct d’accord car la ligne est directrice sur le premier coup. On hoche rapidement la tête et surtout lorsque le refrain vient compléter ces quelques mesures qui constituaient le premier couplet. Un vrai régal, on sait directement où on va. On continue de savourer le beat avec un rap bien posé, bien agencé, des proses qui illustrent assez bien le concept de la chanson.

LA TÊTE CHERCHEUSE DU FAUX

Il faut le reconnaître, cette chanson a beaucoup de sous-entendus. Il est plus facile de passer à côté du réel message que ces derniers désirent véhiculer tellement ils nous emballent si bien avec leur métaphore. De manière subtile, ils jettent les jalons au début et à la fin de leur chanson. Ils viennent par ces quelques mesures exposer, présenter cette vie de superflue que plusieurs artistes montrent au grand jour oubliant qu’en faisant trop, ils finissent par passer à côté de l’essentiel. Il est clair que les gars parlaient de Mink’s qui avait été victime d’un lynchage sur les réseaux sociaux tellement il en mettait plein la vue lors de son Europe tour, où il nous présentait une marque (Balengiaga) que lui seul connaissait la provenance. Un exemple parmi tant d’autres que nous vivons au quotidien sur la toile. Ils poursuivent le fameux combat du NON AU BASHING.

Pour une autre sortie, les gars viennent fort. Au-delà de tout, je vois en ce son, une sensibilisant à une vie de simplicité, sans parure et sans extravagance, une vie où on ne prend pas plaisir à insulter autrui et partager des mauvaises d’autrui sur les réseaux sociaux. Dans tous les cas, il est toujours en ligne et vous pouvez le regarder ici.

KAMER URBAIN | le Reflet de la Culture Urbaine du Cameroun

Commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.