Manjong Music a présenté à la presse camerounaise le 04 mai 2018 le titre « bonbon sifflet » de FHISH, jeune artiste originaire de Bamenda dans le  nord-ouest Cameroun. A la prononciation de FHISH on pense direct au fish, mot anglais signifiant le poisson, et on se dit mince le mec n’a pas trouvé mieux comme blaze ? Généralement les noms des animaux empruntés sont ceux qui font peur ou ceux qui sont très intelligents, mais quand on parle de poisson on voit une petite carpe ou un maquereau, bête en plus qui sent mauvais. Mais bon nous ne sommes pas là, déjà l’orthographe est différente et son nom n’a rien avoir avec le poisson.

À la musique on a Sangtum et la vidéo porte la signature d’Adah Akenji, il est clair que là on a un rendez-vous avec des gars qui font bien, donc le produit est forcément lourd. FHISH nous propose là une musique qui de par le titre « bonbon sifflet » nous fait penser directement au titre « Bonbon » de Blanche Bailly, qui est sorti il y a peu et enregistrant plus de 500K vues sur YouTube.

FHISH
La question on se la pose, « bonbon sifflet » est une réponse à « Bonbon »?

Beaucoup de similitudes, déjà les deux musiques sont en mode afrobeat, fait pour les clubs et les lieux de grandes animations. Au niveau du texte, on note l’utilisation du français et de l’anglais, donc le même auditoire, on voit direct que l’intention serait qu’après qu’on ait joué Blanche, que ce soit FHISH qui suive. A la réalisation on a la même tête Adah Akenji, le même niveau en terme de qualité visuelle est recherché, une fois de plus pour pouvoir intégrer le milieu de Bailly et se faire écouter par ses fans.

Au niveau du refrain Blanche Bailly dit « Je ne suis pas ton bonbon » et FHISH répond « Tu es ton bonbon sifflet », direct je l’imagine dans un mix de Dj DJILE (le Dj officiel de EMPIRE NIGHT). Un autre point qui est fort remarquable, c’est la description du physique du « bonbon sifflet » que fait FHISH ;

« Elle a un gros derrière on appelle ça ndombolo, quand elle marche ça fait bogolo, mais après ça fait bokôlôô », visualiser cela renvoie direct à une femme qui a des formes généreuses comme à notre Blanche Bailly.

Écoutez, regardez le clip maintenant et faites-vous votre propre avis sur la question.

KAMER URBAIN | le Reflet de la Culture Urbaine du Cameroun

Commentaire via Facebook

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *